Présentation

Les éditions du goudron et des plumes

Ces éditions sont nées en 2005 à Chevenez, dans le canton du Jura en Suisse, sous l’impulsion de Patricia et Romain Crelier. Au départ de ce projet, il y a le désir de réaliser un ouvrage de bout en bout dans un espace de liberté créatrice. Les éditions explorent différentes techniques d’impression à partir des ressources de l’atelier de gravure de Chevenez. Les livres ou les gravures sont réalisés avec la presse typographique (gravure sur bois, linoléum) ou avec la presse taille-douce (burin, pointe sèche, eau-forte, aquatinte, héliogravure, etc). L’atelier dispose également de caractères typographiques en plomb et en bois. Depuis 2015, la presse lithographique d’Audrey Devaud à Besançon offre une technique d’impression supplémentaire. Des textes et des images se répondent à travers les projets d’artistes et d’auteurs tels que Stéphane Montavon, Charles-François Duplain, Jacques Bélat, Alexandre Voisard, Josiane Bataillard, Arno Hassler, Cécile Pardi, Audrey Devaud, Robert Frund, Patricia et Romain Crelier.

2017

En préparation

Marelle, Chantal Clape et Emmanuel Wüthrich

Conversations en mille-feuille, Francine Collet Poffet et Patricia Crelier

Les orgues d’Amélie, Josiane Bataillard et Patricia Crelier

Une étoile, Patricia Crelier et Nathalie Urfer

2016

Participation à Tirage limité n°4, rencontre romande du livre d’artistes à Lausanne.

2015

Création de la collection La bête à cornes pour des ouvrages imprimés en lithographie.

Exposition des éditions à l’Artothèque Ascap de Montbéliard.

Fiévrier, Robert Frund et Audrey Devaud. Dans ce livre d’artiste, 9 lithographies originales font écho aux fragments d’un autoportrait de jeunesse avec thermomètre.

Le noir en cage, Cécile Pardi et Patricia Crelier. Une histoire pour conjurer la peur du noir quand on n’arrive pas à dormir le soir.

Les Zinutilités, Josiane Bataillard et Patricia Crelier. Que nous clament ici ces volatiles demoiselles? Des mots! Des mots couvés sous leurs chaudes ailes. Grand vent et renversements assurés.

2014

La maison de fil, Romain Crelier. Dans cette série de 7 héliogravures, l’artiste décline l’ombre portée d’un objet posé sur ses sept faces. Cette énigme visuelle remet en question notre manière de percevoir les choses.

Terrasses, Arno Hassler. Dans cette suite de 12 héliogravures, l’artiste questionne des paysages en terrasses à travers le monde. Architectures millénaires ou récentes exploitations mutilantes?

Exposition des éditions à la galerie du Soleil à Saignelégier.

2013

Création de la collection FAG CONTROL 405 du nom de la presse typographique à épreuves avec laquelle se réalisent des livres d’artistes tirés à 120 exemplaires.

Exposition des éditions à la galerie Le Cube à Estavayer-le-Lac. 

Alphabet Tic Tac, Josiane Bataillard et Patricia Crelier. Ce coffret propose une balade autour des lettres de l’alphabet au gré des humeurs de la vie… À la lettre H, on découvre : « Hachez menu l’ail et le persil que vous mélangerez avec le beurre préalablement ramolli. Enduisez-vous de cette mixture puis rentrez dans votre coquille. »

Le tricot d’Anna, Josiane Bataillard et Patricia Crelier. Dans cet album, Anna déroule son fil pour tricoter sa vie. « Il y a un monde, il y en a deux, celui de la mer où tu t’en vas, celui de la terre où je reste. »

Le livre qui (avait perdu son titre), Patricia Crelier. « En m’éveillant ce matin sur le troisième rayon de la bibliothèque, j’ai découvert qu’il ne me restait plus de page, aucune page,… ». Le livre mène l’enquête, apostrophe d’illustres voisins : Don Quichotte, Queneau, Desnos et quelques autres.

2012

La sirène du Doubs, Patricia Crelier. C’est un portrait modulable du canton du Jura, construit à partir de 23 figures coupées en trois parties chacune dans le sens horizontal, ce qui donne 12’167 combinaisons possibles.

La veine du bois dormant, Patricia Crelier. Au fil de l’histoire, des figures émergent d’une crête de la nuit à l’aube sous le regard étonné du loup. Les images et les textes s’inscrivent en noir sur un dégradé de gris-bleu jusqu’à la couleur du papier, qui signale le jour naissant.

2010

Participation des éditions à tirage limité n°2, rencontre romande du livre d’artistes à Lausanne.

2009

Le voyage de Théodora, Patricia Crelier. La future impératrice s’en va danser à travers le monde. Elle envoie à son amoureux des billets qui sont comme des pétales de coquelicot. Les images sont faites de collages réalisés à partir des cartes postales collectionnées par l’auteure durant son enfance.

Dans les plis de la baleine, Patricia Crelier. Une femme se glisse dans les plis du papier, dans les plis de sa vie. Ce livre-objet est relié en leporello.

2008 

Autoportraits internationaux, Charles-François Duplain. Les compositions sont inspirées des alphabets et des codes internationaux grâce auxquels l’artiste décline son identité : vous avez bien dit « Coca Fox-Trot Delta » ? Le coffret de 7 compositions typographiques a été présenté au musée jurassien des arts à Moutier lors de l’exposition de l’artiste en février 2008.

Humanités & Cie,  Jacques Bélat et Alexandre Voisard. Un bestiaire drôle et cruel qui évoque la comédie humaine. Le coffret contient 19 héliogravures et 19 textes. Il a été présenté au PhotoforumPasquart à Bienne dans le cadre de l’exposition HELIO en novembre 2008.

Salon du livre de Saint-Priest (petite édition et jeune illustration).

2007

Ma maman gambade fébrilement dans une cabine téléphonique, Patricia Crelier. Dans ce livre Raoul raconte à sa chatte des scènes de sa vie quotidienne, ses mots font des acrobaties. Les illustrations sont réalisées à la pointe sèche.

Face-à-face 2, coffret de 10 gravures en taille-douce en 2 couleurs, Stéphane Montavon. Où la figure humaine se grave en de multiples strates.

Face-à-face 1, coffret de 8 gravures en taille-douce en noir et blanc, Stéphane Montavon.

2005

Poisson d’avril,  Patricia Crelier. Dans la soute d’un bateau, des animaux pris au piège s’interpellent, s’interrogent et parlent cheval. Parler cheval ? Donnez votre langue au chat si vous ne savez pas ce que ça veut dire. Les illustrations sont réalisées en linogravure.